• [Poudlard Mag y était] Rétrospective : Le Bal des Sorciers 2015 au château de Blois

    Nota : compte-rendu gardé au chaud que nous n'avions pu poster. Petite rétrospective sur 2015 avec l'un des événements phares de la pottermania francophone ! 

    Cette année, Poudlard Mag était une fois de plus présent  pour la seconde édition du Bal des Sorciers se déroulant le week-end du 31 octobre et 1er novembre au Château de Blois. Cependant, cette année, votre rédactrice de fond y est allée en tant que simple « participante » et non en tant qu’exposant comme c’était le cas de Billi The Kid l’année précédente.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>Ainsi donc, après un réveil matinal et un trajet en covoiturage avec deux autres participantes au bal (covoiturage en question trouvé grâce à la page Facebook de Magical Events), nous arrivons dans la ville de Blois. Nous nous séparons car l’heure des ultimes préparatifs a sonné, pour ma part, je n’ai pas choisi l’hôtel proposé par Magical Events puisqu’avec mes amies, nous avions trouvé un autre hôtel à deux minutes à pied du lieu du Bal.

    Une fois nos tenues enfilées, nous prenons la direction du Château. Nous passons donc sous un porche et nous retrouvons devant une grille où l’on vérifie nos billets et notre identité. Une fois le test passé, nous obtenons un superbe bracelet bleu nous donnant ainsi le droit d’entrer dans la cour du Château.

    Arrivée au Château de Blois !

    Entourée de mes acolytes de maison, je suis une Serpentard, et de mon amie de Poufsouffle, nous traversons la cour et arrivons donc dans le hall de l’aile du Château, privatisée pour l’occasion. Nous sommes aimablement accueillies, puis l’on nous remet à chacune un sac contenant divers objets (le planning, la feuille pour la Quête des Horcruxes, un stylo, un porte-clés des Relique de la Mort fait par Nelimae Création, des cartes des exposants,…). Puis l’on nous invite à nous diriger à l’étage où les Kids Etoiles ouvrent l’après-midi avec la comédie musicale inspirée de la célèbre saga. Etant au fond, nous entendons difficilement les acteurs et ne voyons pas très bien ce qui se passe sur scène.

    C’est alors que l’après-midi débute « officiellement ». Nous nous lançons éperdument dans la Quête des Horcruxes, une animation proposée pour les détenteurs du pass Auror. Au programme, aller voir les stands et découvrir le jeu que certains proposent. Nous avons donc essayé de deviner le nombre de mini-citrouilles contenues dans un bocal, compléter un texte à trous d’une des auteurs présentes, reformuler des mots dont les lettres avaient été sournoisement mélangées, inventer une histoire ayant pour thème fantômes et/ou friandises, oser manger une dragée surprise, faire un quizz spécial quidditch (date d’apparition, citer des équipes françaises, le premier nom donné au Quidditch selon Le Quidditch à travers les âges, répondre à un quizz sur Remus et Tonks et un autre quizz extrêmement dur ! Nous rencontrons également pour notre plus grand plaisir *toussote* une Dolores Ombrage très convaincante lors du concours de cosplay ainsi que Victor Krum, une élève de Beauxbâtons, Remus Lupin, Tonks et bien d’autres.

     Dolores Ombrage

    Quelque peu pressées par le temps, nous laissons la quête des horcruxes et décidons de visiter le Château dans lequel se déroule le bal, encore un avantage du pass Auror. Le château est véritablement impressionnant, les salles sont magnifiques, nous découvrons que la reine avait une chambre aux couleurs de Serpentard tandis que le roi était aux couleurs de Gryffondor et bien d’autres choses. Malheureusement toujours courant après le temps, nous devons rentrer à notre hôtel afin de nous préparer en espérant être à l’heure pour les illuminations sur le château. Tristement, le temps était trop juste et nous n’avons pu y assister mais des amis m’ont dit que c’était vraiment très beau.

    Nous arrivons donc vêtues de nos tenues de bal et traversons une fois encore la cour avec au fond, le château illuminé.

     Le château de Blois illuminé

    Nous patientons un instant le temps pour les bénévoles et les membres de l’équipe de Magical Events de finir les préparatifs de la salle. Enfin, nous entrons et découvrons 4 rangées de  tables au-dessus desquelles flottent les blasons des maisons.

     La Grande Salle

    Le repas nous est servi à table par les bénévoles. Lors de l’achat des tickets, nous avions pu choisir comment serait composé notre menu, ainsi donc le mien se composait d’une soupe à la citrouille, d’un fish and chips et d’un crumble aux pommes. Le tout était absolument délicieux, nous avons juste eu un peu d’attente entre deux plats qui a été occupée par quelques chansons des Kids des Etoiles.

    Une fois  le repas terminé, nous prenons la direction de la salle à l’étage dans laquelle se déroulera le bal. Nous attendons un moment sous le regard inquisiteur d’une statue de Salazar Serpentard et discutons des citrouilles disposées dans les escaliers.

    <o:p>Le conte des 3 frères</o:p>

    Les portes s’ouvrent. C’est alors que des mangemorts surgissent ! Et voici donc Lord Voldemort, lui-même, et ses mangemorts qui dansent sur la parodie de la célèbre chanson de Bruno Mars Upton Funk. Nous voyons donc Voldemort se déhancher comme jamais sur Dark Lord Funk sous les applaudissements enthousiastes des spectateurs et la soirée est lancée. Comme danser donne soif, nous avons été prendre nos cocktails aux couleurs de notre maison. Une petite idée d’ailleurs pour le prochain bal, peut-être mettre deux points de boissons ou plus simplement faire un stand plus grand ;) En tout cas, j’en aurais volontiers repris un autre !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le bal s’est achevé aux alentours de minuit et nous sommes rentrées à l’hôtel.<o:p></o:p>

    #NOX<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Deuxième jour

    #LUMOS

    Nous débutons cette seconde et dernière journée par la visite de la Maison de la Magie. Nous nous rendons donc devant la Maison en question se trouvant juste en face du château. Quand l’horloge sonne dix heures, une fenêtre du bâtiment s’ouvre et apparait alors une tête de dragon, cette première est suivie d’une seconde, d’une troisième… Ce sont au total 6 têtes de dragons, deux pattes et une queue qui sortent progressivement, à grand renfort de grognements et cliquetis.

    La Maison de la Magie

     

    Les dragons finissent par rentrer dans leur « chambre » respective et nous prenons la direction de l’exposition. 

    Nous entrons alors dans une vaste salle circulaire, puis nous prenons la direction d’une pièce portant sur les illusions d’optiques : des dessins à double visage, des jeux de miroirs et de lumières, des statues improbables. De quoi vous faire perdre la tête tout en vous faisant bien rire. Les étages supérieurs n’en sont pas moins passionnants ! C’est donc l’occasion d’en apprendre plus sur un magicien du nom de Jean Eugène Robert Houdin. À la différence de notre cher sorcier à lunettes, Jean Eugène n’a pas été diplômé de Poudlard. Ce dernier est en fait un horloger qui s’est par la suite passionné pour la prestidigitation. Nous découvrons donc certains objets personnels, des notes, sa passion pour les automates, etc.

    Nous en apprenons également davantage sur le dragon à six têtes. Cependant, les parties les plus intéressantes à mon sens sont celles qui vont suivre.<o:p></o:p>

    Tandis que nous poursuivons notre ascension de la maison, nous arrivons dans un couloir où l’on nous équipe d’un drôle d’appareil qui nous permet de voir le plafond sans avoir à lever les yeux afin de donner l’illusion de marcher dans le vide ou sur des yeux, un tapis volants, un pont de singe… Tout cela étant au plafond, visibles grâce au miroir dont nous sommes équipés. Une illusion fortement sympathique !<o:p></o:p>

    Le sous-sol est lui consacré aux robots dans la culture (cinéma, comics, etc.) et nous assistons pour terminer cette visite à un superbe spectacle de magie composé de trois numéros, entrecoupés de petits sketchs magiques avec un présentateur prestidigitateur. Des tours de carte, un transformiste impressionnant (si seulement je pouvais faire la même chose le matin) et un spectacle d’une poésie et d’une beauté tout simplement fantastique avec des bulles. Oui, oui, des bulles. Et c’est là qu’on se rend compte que tout peut devenir magique.

    C’est ainsi que la visite s’achève.

    Nous nous dirigeons alors vers le parc où se dérouleront le pique-nique et l’initiation au quidditch. Le terrain est donc délimité et un match de démonstration débute. Puis, l’initiation débute et en tant que Bayards d’argent, nous sommes invités à proposer des ateliers en fonction de notre poste. Je fais donc un petit atelier batteur avec ma coach Marine et avec d’autres quidkids présents, notamment des Black Snitches (équipe de Lille).<o:p></o:p>

    Parallèlement à cette initiation quidditch, d’autres ateliers étaient proposés par des bénévoles comme la fabrication d’objets magiques (au programme plume à papote, balai, vif d’or…), loup-garou ou encore tout simplement discussion entre fans. L’après-midi s’est vite achevée et nous avons tous repris le chemin de nos vies moldues.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Avant de nous quitter, voici l’avis d’un des bénévoles du Bal des Sorciers :

    « Être bénévole au bal des sorciers c'est vraiment une expérience unique, rythmée par des rencontres, du travail d'équipe, du partage, des rigolades, et de la magie! Je conseil à tout le monde de vivre un week-end aussi riche humainement ». Maxence

     

    Compte-rendu rédigé par Cassiopée Lunares

    <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :