• Exclusivité: François Comba, professeur à Science Po, nous parle de son cours sur Harry Potter

    Nous vous en parlions, Science Po Paris proposera cette année à ses élèves un cours sur... Harry Potter! Seul requis: avoir lu la série entière (au diable les films). Ce module de 24 heures intitulé Harry Potter de J. K. Rowling, approche littéraire, psychanalytique et politique permettra aux élèves d'analyser plusieurs aspects de la saga: la critique des élites, la mort, la connaissance de soi, etc. Tout un programme!

    François Comba, l'enseignant qui proposera ces cours a eu la gentillesse de réponse à nos quelques questions:

    Poudlard Mag: Quand avez-vous lu Harry Potter pour la première fois?
    François Comba: Autour de la Noël 2001, entre la parution du tome 4 et celle du tome 5.

    PM: Qu'est ce qui vous a conduit à étudier l'oeuvre?
    FC: Dès janvier 2002, j'en ai parlé aux étudiants. Je conduisais alors un cours-séminaire sur l'écriture de soi et j'avais été frappé que les pages du journal de Tom Jedusor fussent restées vierges. Un journal intime recueille les fragilités, les failles, et il se trouvait, exemplairement, que ce personnage n'avait jamais rien voulu savoir de ses émotions, de ses chagrins.

    PM: Selon vous, Harry Potter est-il réellement un livre de jeunesse ou les adultes peuvent-il aussi s'y retrouver?
    FC: C'est un grand roman, comme Les Trois Mousquetaires ou David Copperfield. Autrement dit, il est universel, il s'adresse à tout le monde, et, en même temps, il sélectionne ses lecteurs, parce qu'il exige d'eux une certaine forme d'esprit, des qualités communes à certains adolescents et à certains adultes, mais que tous n'ont pas.

    PM: Quel personnage vous semble le plus abouti? Lequel vous semble le plus intéressant à étudier?
    FC: Beaucoup de personnages méritent l'étude ! Comme les personnages de Jane Austen et de Dickens, ceux de J. K. Rowling sont d'abord caricaturaux. Au fil des pages, certains se complexifient. Je crois que Snape/Rogue est le plus passionnant, mais il y a beaucoup à dire d'une bonne dizaine. Dans mes articles http://profondeurdechamps.org/tag/comba/ j'ai aussi parlé de Dumbledore, de Voldemort, de Drago.

    PM: En quoi cette étude a-t-elle sa place à Sciences Po, et, pourrait-elle être adaptée pour d'autres formations?
    FC: À Sciences Po, comme vous le savez, on s'occupe surtout de politique, d'histoire, de droit, d'économie. Mon enseignement n'est qu'optionnel ; je suis censé proposé une "récréation intelligente", donc savante et méthodique, mais qui fait plus de place à la surprise que les enseignements de tronc commun. Dans le même cadre, en près de vingt ans, j'ai fait des cours sur Proust, Sartre, Kafka, Faulkner, etc.

    PM: Y a-t-il des conclusions communes entre votre analyse politique & votre analyse psychanalytique ?
    FC: Voldemort peut se lire comme un cas de chef terroriste, voire de dictateur, mais qui n'aura pas eu le temps d'installer sa dictature, notamment parce qu'il n'est pas arrivé au pouvoir par les urnes, et comme un cas de paranoïa. Cela dit, la lecture psychanalytique et l'approche politique annoncées dans le titre de mon cours sont successives et peu convergentes.

    Merci à M. Comba pour son temps!

    Découvrez ses essais sur certains des personnages de la série sur le blog Profondeur de Champs, dont il est rédacteur: 
    Drago Malfoy, héros en mal // Suivre Harry, la mission du narrateur // Harry Potter et les reliques de la littérature // Harry Potter, le mot caché // Psychanalyse de Voldemort // Dumbledore is gay

    Pour en savoir plus sur ce cours, n'hésitez pas à visiter la page dédiée sur le site de Science Po Paris.

    Interview & article réalisés par Nimbus.

    Posté par May_ThisBe.


  • Commentaires

    1
    Moi
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 00:12
    Rien que pour ça je reverrai d'aller à Science-Po Paris...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :