• Emma Watson lance la campagne HeForShe pour l'égalité des sexes.

    C'est encore une fois en tant qu'ambassadrice d'ONU Femmes que l'on retrouve Emma Watson cette semaine. Après son récent passage en Uruguay pour défendre l'égalité hommes/femmes au niveau politique, elle a, ce samedi 20 septembre, lancé la campagne HeForShe pour l'égalité des sexes. Le principal but de cette campagne est d'encourager les hommes à militer contre l'inégalité. Ce fut d'ailleurs les premiers mots du discours d'Emma Watson :

    « Aujourd'hui nous lançons la campagne HeForShe. Je m'adresse à vous car nous avons besoin de votre aide. Nous devons essayer de mobiliser autant d'hommes et de garçons que possible pour qu'ils deviennent défenseurs du changement. [...] Comment effectuer ces changements dans le monde si la moitié n'est pas invitée. Aux hommes, l'égalité des sexes est aussi votre problème. »

    Ensuite Emma Watson aborda sa propre expérience du féminisme en avouant qu'après s'être faite qualifiée d' "autoritaire" pour avoir voulu diriger une pièce de théâtre à l'âge de 8 ans et après avoir vu des amies refuser de pratiquer un sport pour ne avoir l'air masculines à 15 ans, elle a décidé de s'engager. Pour elle, les féministes sont trop souvent vues comme "trop agressives, anti-hommes, peu séduisantes". Ce à quoi elle ajoute :

    « Plus je parle de féminisme, plus je réalise que ce mot est trop souvent devenu synonyme de haine envers les hommes. Si il y a quelque chose dont je suis convaincue, c'est que cela doit cesser puisque le féminisme est, par définition, la croyance que les hommes et les femmes devraient avoir les mêmes droits. [...] Pourquoi ce mot est-il devenu si impopulaire ? Je pense qu'il est juste que je sois autant payée que mon homologue masculin. Je pense qu'il est juste que je doive faire mes propres choix concernant mon corps. [...] Je pense qu'il est juste que socialement parlant, je reçoive le même respect que les hommes. »

    Selon elle, la notion de féminisme devrait être davantage étendue pour aider les filles et les femmes à utiliser pleinement leur potentiel : 

    « Au jour d'aujourd'hui, aucun pays ne peut prétendre avoir atteint l'égalité. [...] Ma vie est un privilège absolu parce que mes parents ne m'aimaient pas moins parce que que je suis née fille. Mon école ne m'a pas imposé de limites sous prétexte que je sois une fille. Ce sont toutes ces influences qui ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Ils ne le savent peut-être pas, mais ils sont les féministes dont nous avons besoin dans le monde. Et il nous en faut encore plus. »

    Enfin, Emma a fait une brève mention d'Harry Potter avant de terminer son discours qui lui a valu une standing-ovation :

    « Vous devez penser "Mais qui est cette fille d'Harry Potter? Que fait-elle à l'ONU?". Je me le suis demandé. Tout ce que je sais c'est que je me soucie de ce problème et je veux que cela s'arrange. [...] Si ce n'est pas moi, qui? Si ce n'est pas maintenant, quand? »

    Vous pouvez retrouver son inspirant discours d'une douzaine de minutes en cliquant ici.

    Source : Rappler.

    SweetnessA


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :