• Daniel Radcliffe : Être Harry Potter.

    Sky a diffusé un documentaire la semaine dernière sur Daniel Radcliffe, où l'acteur a entre autre expliqué comment il s'était ajusté au rôle d'Harry Potter, des réactions autour de lui, de l'évolution de sa carrière depuis la fin de la saga. Certaines scenes coupées des films sont également présentes.

    Le reportage peut être vu ci-dessous (VO).

    Être Harry Potter.
    Quelque soit les propositions que j'aurai durant le reste de ma vie ; on pourra à 99% les ramener au fait que j'ai eu ce magnifique rôle quand j'avais 10 ans. Je persiste en disant qu'il n'y a pas d'endroit plus amusant pour un garçon que le lieu d'un tournage de film : c'est vraiment fou et il y a plus de choses avec lesquelles on peut jouer ou sur lesquelles on peut monter - j'adorais ça ; c'était super. C'est dur quand on se retrouve au milieu de quelque chose d'aussi grand, de vraiment apprécier - ça fait tellement partie de notre vie qu'on ne réalise pas quand ça prend aussi quelques semaines de la vie des autres chaque année, quand les posters sont partout et les films sortent et c'est énorme.

    Je pensais que c'était idiot et drôle - ma famille a eut une bonne réaction ; à chaque fois qu'on voyait un de mes posters je me mettais devant et on prenait une photo ! Ce qui est une chose assez touristique, j'imagine. On ne trouvait même pas ça bizarre, j'ai toujours trouvé amusant de me voir soudain sur ces posters. L'autre jour quelqu'un m'a ennvoyé une photo de leur fils, il se trouvait avec un version de moi graneur nature en Lego et ce genre de truc, c'est encore drôle. Je veux dire, c'est étrange mais je n'ai jamais trouvé que c'était effrayant, j'ai toujours trouvé ça marrant. Si on se laisse atteindre par ce genre de choses, alors vous ne faites pas le bon métier car vous allez voir des choses comme ça partout !

    Être un adolescent.
    Quand j'étais un ado, je pensais "Pourquoi je ne peux pas sortir comme tous mes autres amis ? Pourquoi je ne peux pas aller en boîtes?" Et franchement, je suis sorti en boîte depuis et j'ai découvert que ce n'était pas trop mon truc, donc ça allait. Beaucoup de mes amis était du genre "Tu veux sortir ce soir?" et je répondais "Non, je me léve à 5h30 demain matin pour travailler, je ne peux pas."

    [..] En gros si tu mets de côté ta vie d'ado pendant 11 mois, tu ne peux pas simplement revenir ensuite car tout le monde a tellement changé, donc je me sentais déconnectais des personnes de mon âge, mais aussi chanceux d'avoir des liens avec d'autres personnes plus âgées que moi.

    Car tu sais que quand t'es adolescent, tu traverses les même choses que les autres ; tu te plains comme si les problèmes que tu as sont les pires que tu rencontreras dans ta vie. J'étais sur le tournage des films, avec des gens qui avaient déjà traversé tout ça et pouvaient tous se tourner vers moi et me dire "C'est bon. Dans un an tu ne te souviendras même plus de cette fille. Ou.. cette engueulage avec ton pote, c'est pas important dans le grand schéma de la vie."

    Être un enfant star.

    Je n'étais pas doué dans ce domaine ; ce que j'ai appris c'était en travaillant dur. J'en étais conscient très jeune : si je peux traverser ça et me créer une carrière ensuite, ça voudra dire que qu'importe le prochain enfant star après moi, il n'aura peut-être pas à recevoir toutes ces questions irritantes que j'ai eu ; car si Rupert, Emma et moi, on peut le faire en restant le plus honnête possible, alors les gens n'auront plus besoin de se questionner. Je veux vraiment montrer à tous ces gens qui, quand j'ai eu le rôle, pensaient qu'on ne s'en sortirait pas après la saga, qu'ils ont eu tort. J'ai déjà commencé à aller vers ce point ; Equus, My Boy Jack, December Boys, Woman In Black - ce sont les premiers pas d'un grand voyage.


    Sur le regard de la presse.
    En majorité, c'était merveilleux et fantastique et je ne changerai ça pour rien au monde, à part pour tous ces trucs que les ados doivent traverser - avec les filles, l'insécurité - qui ne disparaissent même pas vraiment quand on sort de l'adolescence ; mais il y a eu certains moments avec la presse où c'était vraiment dur et où on sent toutes ces personnes qui attendent et qui veulent que tu t'écrases. C'est assez dérangeant, de savoir qu'il y a des gens dans le monde qui souhaitent te voir tomber parce que, honnêtement, ils se fichent de savoir si tu vis ou non - ils veulent simpelemnt vendre des journaux ou faire des documentaires du style "Comment tout a mal tourné."

    La pire chose que j'ai faite - je ne vais jamais lire ce qu'on dit de moi dans les magasines ou sur Internet, ça a été dit, mais quand j'avais 14 ans, je l'ai fait - je suis allé sur Internet et je me suis cherché sur Google et bien sûr, y'a plein de gens qui disent des choses gentilles sur toi mais tu ne les vois pas, tu remarques seulement ceux qui sont viles et contre toi et c'est vraiment, vraiment étrange - comme s'ils me connaissaient et avaient le droit de parler de moi de cette façon ; c'est vraiment quelque chose d'arrogant. Donc oui, j'ai trouvé ça assez bouleversant et ça m'a affecté un moment, surtout en tant qu'un adolescent.

    La vie après HP.
    Quelqu'un m'a demandé si après la saga j'allais faire une pause et j'ai répondu non, je ne peux pas me le permettre : c'est le moment où toute l'industrie du cinéma va te regarder pour savoir ce que tu fais et tu ne peux pas te permettre de rester inactif : j'ai assez peur d'échouer.


    Être le personnage principal d'un film.
    C'est étrange quand tu rencontres des gens et qu'ils pensent vraiment te connaître. Ca ne me met pas mal à l'aise, je suis surtout "vous devez être déçu maintenant que vous m'avez rencontré." Je pense que les gens ont cette image où les stars des films sont très cool et ce n'est pas le cas - je suis un geek/ Je suis obsédé par le cricket, je suis content même si je suis seul, je ne suis pas trop ce que les gens souhaiteraient qu'on soit quand ils rencontrent une star ; [..]  j'ai eu mes propres expériences où j'ai rencontré mes héros et été déçu, qu'importe la raison, et j'ai peur que quand les gens me rencontrent, ils vont se sentir pareil.

    Source : SnitchSeeker.

    May_ThisBe.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :