• Depuis des années maintenant, les fans de Daniel Radcliffe ont attendu que ce dernier se mette aux réseaux sociaux. Et si l'acteur ne s'est pas encore mis à Facebook ou Twitter, leur attente n'aura pas été vaine grâce à l'ouverture cette semaine d'une page personnelle sur le réseau Google+.

    Si Daniel a été pendant longtemps réticent à se mettre sur les réseaux sociaux; il a connu récemment un changement de point de vue à ce sujet, principalement car il souhaitait que ses fans se fixent une image vraie de sa carrière.

    "Cela est surtout venu du fait que je croisais énormément de gens qui me disaient m'avoir contacté sur Twitter ou Facebook, ce que je savais impossible - n'étant enregistré sur aucun de ces sites. Maintenant que j'ai cette page, il y aura une vraie source d'information et les gens pourront ne plus perdre de temps à donner raison à des personnes prétendant être moi." a confié l'acteur à MTV à l'occasion de l'ouverture de la page.

    Daniel Radcliffe n'est en effet pas étranger aux rumeurs qui courent à son sujet. Il a été récemment mis en lien avec le film Pinocchio de Guillermo del Toro, rumeur basée sur les commentaires de del Toro lui-même. L'acteur a dû par la suite déclarer que ce n'était pas vrai, et rigolant sur le fait qu'il devait avoir un avatar tapi à Hollywood. Daniel Radcliffe espère donc que les mises à jour fréquentes de sa page Google+ empêcheront de futurs imposteurs de s'immiscer dans sa vie professionnelle.

    "Elle sera active, avec des mises à jour sur les projets sur lesquels je travaille ou ai travaillé, et incluant des sujets qui me passionnent, tel le Projet Trevor. Mais ce ne sera pas un compte rendu minutieux de ma vie, minute par minute." Ainsi, si Daniel ne nous apprendra le menu de son déjeuner sur le plateau de Horns, il nous tiendra informé de ses créations et objectifs professionnels. Mais avec de plus en plus de détails sur un des acteurs les plus chauds de son époque disponibles sur Internet, il serait totalement compréhensible que Daniel Radcliffe ressente une forme d'inquiétude sur ses débuts de sa vie en ligne.

    "L'inquiétude que je ressens se résume très bien. C'est comme ne pas savoir à quoi s'attendre, l'extrême opposé de mes inquiétudes actuelles."

    Par Kokoru.

    MTV


    votre commentaire
  • Daniel Radcliffe a récemment répondu aux question de Seven Magazine, pour The Telegraph, pour discuter de sa carrière depuis Harry Potter jusqu'à la sortie de A Young Doctor's Notebook en Décembre et comment il a grandi parmis les critiques et admirateurs.

    Quelques photos d'un photoshoot accordé pour le magasine sont parues et peuvent être vu dans la galerie de Poudlard Mag.

    Le privilège d'être célèbre.
    [Le journaliste demande si le fait qu'il fume à l'intérieur est un privilège qu'on lui accorde grâce à sa carrière] Ils me laissent [fumer] ici pour ne pas avoir à aller dehors. Il y aurait des photographes, pas pour moi, mais car ils trainent autour des hôtels de ce genre. C'est à peu près la seule chose pour laquelle je me sers de ma position : avoir le droit de fumer à l'intérieur.

    [Le journaliste suggère qu'il n'a peut-être pas besoin d'exploiter lui-même sa position, car son entourage le fait probablement pour lui, pour lui libérer la route, avoir une table dans un restaurant, etc] J'essaye d'empêcher ce genre de choses de se produire, mais oui, parfois c'est le cas sans que je le sache. Je ne suis pas entouré hors du travail. On m'a conduit ici et on me reconduira chez moi, mais c'est tout. Je n'aime pas qu'il suffise de donner un nom pour avoir une bonne table. Peut-être que c'est un truc d'Anglais, de me sentir embarassé de dire "Salut, je suis Daniel Radcliffe, ça fait une différence pour vous?" 

    Sur ses anciens problèmes d'alcool.
    Ce n'était pas que je devenais une personne horrible, mais simplement que j'avais l'impression de fuir les choses pour m'empêcher d'y penser. C'était un moyen d'ignorer toutes mes peurs du genre "Serai-je capable de continuer ce boulot après la fin de la saga
    Harry Potter?" Vous savez, je pense que c'était une façon de gérer tout ça. Même si c'était une mauvaise façon.

    A propos des journaux qui ont nommé La Dame En Noir comme le film dont on s'est le plus plaint cette année.
    J'ai un peu de fierté à ce que ce soit le film dont on se plaint le plus. J'aurais pensé qu'en voyant la bande-annonce, on pouvait sentir quel genre de film se serait. A l'époque je disais que si votre enfant a moins de 12 ans, vous ne devriez pas le laisser le voir. Apparemment lors de la première britannique du film, une fille s'est évanouie et quand j'ai entendu ça, j'étais un peu "On a réalisé quelque chose de bien." 

    Il y avait une partie de moi qui, durant certaines scènes, avait peur de moi-même, car je sais que mon visage est.. [Il s'arrête] J'ai peur des expressions qui pourraient ressembler à celles d'Harry [Potter] donc je crois que ce que j'ai fait l'an passé, c'était ma façon de m'accepter, d'être "C'est mon visage, et c'est aussi celui qui a joué Harry." Je dois arrêter de me battre contre ça, et de me soucier de mes expressions. Pour ce que je peux en dire, la principale motivation des acteurs ‘est le doute de soi et les névroses.


    S'il ressentait la pression de devoir porter la saga Harry Potter quand il avait 11 ans.
    Pas à cet âge. Je n'ai commencé à ressentir la pression que bien après. Je pense que c'est sûrement l'une des meilleures choses à propos de Chris Colombus [le réalisateur], il fait en sorte que le travail soit tellement amusant qu'on ne pense à rien d'autre, et ce n'est qu'avec le troisième film que j'ai commencé à me dire "D'accord, maintenant je veux vraiment faire ce boulot et commencer à apprendre à jouer et m'améliorer."

    Sur le changement de dates pour la sortie de A Young Doctor's Notebook.
    Je croyais qu'il allait sortir en Printemps 2013. [Il ajoute qu'il serait "très flatté" s'il peut un jour devenir comme John Hamm, son partenaire à l'écran dans A Young Doctor's Notebook] Puis soudain ils étaient là "Faisons le sortir à Noël, car y'a pas mal de neige dedans." Ce n'est pas du tout un film festif, mais il neige tout le temps.

    [Il dit avoir appris comment amputer des membres pendant le tournage] Et je pense que je pourrais tout à fait faire une trachéotomie maintenant.

    Comment les fans le voient aujourd'hui, plutôt "Hey, c'est Harry Potter!" ou "C'est Daniel Radcliffe".

    Ce serait un mensonge si je disais ne plus recevoir du tout des Harry Potter. Bien sûr que c'est le cas. Mais vous savez quoi ? Je pense que maintenant la tendance est majoritairement en faveur de Daniel Radcliffe, ce qui est charmant. J'ai dépassé deux filles qui étaient assises sur un banc l'autre jour, et je les ai entendu dire "Oh mon Dieu, c'est Daniel Radcliffe" et à chaque fois que ça arrive, je pense "Ouiiii!" Pas pour m'avoir reconnu, mais pour avoir utilisé mon nom.

    L'interview compléte peut être retrouvée sur le site de The Telegraph (en VO) où il mentionne également Equus, pourquoi il n'est pas allé à université après la fin de la saga, ou bien comment ses parents l'ont aidé et soutenu depuis Harry Potter.

    Sources : The Telegraph, SnitchSeeker.

    May_ThisBe.


    votre commentaire
  • Du premier Décembre au 6 Janvier, le Leaveden tour va prendre les couleurs de Noël : sapins dans la Grande Salle avec de la nourriture sur les tables des quatres Maisons et celle des professeurs, ainsi qu'un théme de Noël dans les dortoirs des Gryffondors et au Terrier.

    Huit sapins de Noël seront alignés dans la Grande Salle, ornés des décorations authentiques présentes dans Harry Potter et la Pierre Philosophale. Dans le film, ces décorations sont placées par un sortilége de Lévitation par le professeur Flitwick (Warwick Davis). Les tables seront préparées pour les Fêtes avec de la dinde, du jambon, des fruits, des légumes, du plum pudding et des snow cakes. La nourriture apparaissant durant les Fêtes dans les premiers films était réelle ; le Département de Décoration utilisa par la suite de la nourriture artificielle faite de poudre de résine.
    La salle commune de Gryffondor, le dortoir des garçons et la cuisine des Weasley vont aussi subir des transformations pour cette saison et les visiteurs pourront voir les pulls faits-mains que Molly donne à Harry et Ron pour Noël dans La Pierre Philosophale. Parmis les autres costumes montrés aux visiteur se trouveront le premier cadeau de Noël reçu par Harry à Poudlard - sa cape d'Invisibilité - et la robe que Luna porte pour la fête du Club de Slug dans Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé. Il fallut plus de deux mois pour réaliser les quatres versions nécessaires pour le tournage de la robe, qui est ornée 50 mètres de vraies guirlandes et 1000 cristaux individuels. Evanna Lynch, qui joue Luna, fabriqua la parrure qu'elle portait avec le costume ainsi que plusieurs autres accesoires que son personnage portait durant les films.

    Les visiteurs vont aussi découvrir le secret des traces de pas laissées dans la neige pendant
    Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban quand Harry part à Pré-Au-Lard sous sa cape d'Invisibilité. 
    Source : SnitchSeeker.
    May_ThisBe.

    votre commentaire
  • Sky a diffusé un documentaire la semaine dernière sur Daniel Radcliffe, où l'acteur a entre autre expliqué comment il s'était ajusté au rôle d'Harry Potter, des réactions autour de lui, de l'évolution de sa carrière depuis la fin de la saga. Certaines scenes coupées des films sont également présentes.

    Le reportage peut être vu ci-dessous (VO).

    Être Harry Potter.
    Quelque soit les propositions que j'aurai durant le reste de ma vie ; on pourra à 99% les ramener au fait que j'ai eu ce magnifique rôle quand j'avais 10 ans. Je persiste en disant qu'il n'y a pas d'endroit plus amusant pour un garçon que le lieu d'un tournage de film : c'est vraiment fou et il y a plus de choses avec lesquelles on peut jouer ou sur lesquelles on peut monter - j'adorais ça ; c'était super. C'est dur quand on se retrouve au milieu de quelque chose d'aussi grand, de vraiment apprécier - ça fait tellement partie de notre vie qu'on ne réalise pas quand ça prend aussi quelques semaines de la vie des autres chaque année, quand les posters sont partout et les films sortent et c'est énorme.

    Je pensais que c'était idiot et drôle - ma famille a eut une bonne réaction ; à chaque fois qu'on voyait un de mes posters je me mettais devant et on prenait une photo ! Ce qui est une chose assez touristique, j'imagine. On ne trouvait même pas ça bizarre, j'ai toujours trouvé amusant de me voir soudain sur ces posters. L'autre jour quelqu'un m'a ennvoyé une photo de leur fils, il se trouvait avec un version de moi graneur nature en Lego et ce genre de truc, c'est encore drôle. Je veux dire, c'est étrange mais je n'ai jamais trouvé que c'était effrayant, j'ai toujours trouvé ça marrant. Si on se laisse atteindre par ce genre de choses, alors vous ne faites pas le bon métier car vous allez voir des choses comme ça partout !

    Être un adolescent.
    Quand j'étais un ado, je pensais "Pourquoi je ne peux pas sortir comme tous mes autres amis ? Pourquoi je ne peux pas aller en boîtes?" Et franchement, je suis sorti en boîte depuis et j'ai découvert que ce n'était pas trop mon truc, donc ça allait. Beaucoup de mes amis était du genre "Tu veux sortir ce soir?" et je répondais "Non, je me léve à 5h30 demain matin pour travailler, je ne peux pas."

    [..] En gros si tu mets de côté ta vie d'ado pendant 11 mois, tu ne peux pas simplement revenir ensuite car tout le monde a tellement changé, donc je me sentais déconnectais des personnes de mon âge, mais aussi chanceux d'avoir des liens avec d'autres personnes plus âgées que moi.

    Car tu sais que quand t'es adolescent, tu traverses les même choses que les autres ; tu te plains comme si les problèmes que tu as sont les pires que tu rencontreras dans ta vie. J'étais sur le tournage des films, avec des gens qui avaient déjà traversé tout ça et pouvaient tous se tourner vers moi et me dire "C'est bon. Dans un an tu ne te souviendras même plus de cette fille. Ou.. cette engueulage avec ton pote, c'est pas important dans le grand schéma de la vie."

    Être un enfant star.

    Je n'étais pas doué dans ce domaine ; ce que j'ai appris c'était en travaillant dur. J'en étais conscient très jeune : si je peux traverser ça et me créer une carrière ensuite, ça voudra dire que qu'importe le prochain enfant star après moi, il n'aura peut-être pas à recevoir toutes ces questions irritantes que j'ai eu ; car si Rupert, Emma et moi, on peut le faire en restant le plus honnête possible, alors les gens n'auront plus besoin de se questionner. Je veux vraiment montrer à tous ces gens qui, quand j'ai eu le rôle, pensaient qu'on ne s'en sortirait pas après la saga, qu'ils ont eu tort. J'ai déjà commencé à aller vers ce point ; Equus, My Boy Jack, December Boys, Woman In Black - ce sont les premiers pas d'un grand voyage.


    Sur le regard de la presse.
    En majorité, c'était merveilleux et fantastique et je ne changerai ça pour rien au monde, à part pour tous ces trucs que les ados doivent traverser - avec les filles, l'insécurité - qui ne disparaissent même pas vraiment quand on sort de l'adolescence ; mais il y a eu certains moments avec la presse où c'était vraiment dur et où on sent toutes ces personnes qui attendent et qui veulent que tu t'écrases. C'est assez dérangeant, de savoir qu'il y a des gens dans le monde qui souhaitent te voir tomber parce que, honnêtement, ils se fichent de savoir si tu vis ou non - ils veulent simpelemnt vendre des journaux ou faire des documentaires du style "Comment tout a mal tourné."

    La pire chose que j'ai faite - je ne vais jamais lire ce qu'on dit de moi dans les magasines ou sur Internet, ça a été dit, mais quand j'avais 14 ans, je l'ai fait - je suis allé sur Internet et je me suis cherché sur Google et bien sûr, y'a plein de gens qui disent des choses gentilles sur toi mais tu ne les vois pas, tu remarques seulement ceux qui sont viles et contre toi et c'est vraiment, vraiment étrange - comme s'ils me connaissaient et avaient le droit de parler de moi de cette façon ; c'est vraiment quelque chose d'arrogant. Donc oui, j'ai trouvé ça assez bouleversant et ça m'a affecté un moment, surtout en tant qu'un adolescent.

    La vie après HP.
    Quelqu'un m'a demandé si après la saga j'allais faire une pause et j'ai répondu non, je ne peux pas me le permettre : c'est le moment où toute l'industrie du cinéma va te regarder pour savoir ce que tu fais et tu ne peux pas te permettre de rester inactif : j'ai assez peur d'échouer.


    Être le personnage principal d'un film.
    C'est étrange quand tu rencontres des gens et qu'ils pensent vraiment te connaître. Ca ne me met pas mal à l'aise, je suis surtout "vous devez être déçu maintenant que vous m'avez rencontré." Je pense que les gens ont cette image où les stars des films sont très cool et ce n'est pas le cas - je suis un geek/ Je suis obsédé par le cricket, je suis content même si je suis seul, je ne suis pas trop ce que les gens souhaiteraient qu'on soit quand ils rencontrent une star ; [..]  j'ai eu mes propres expériences où j'ai rencontré mes héros et été déçu, qu'importe la raison, et j'ai peur que quand les gens me rencontrent, ils vont se sentir pareil.

    Source : SnitchSeeker.

    May_ThisBe.


    votre commentaire
  • La collection de livres électroniques disponibles sur le site Pottermore s'est encore élargie cette semaine avec l'arrivée des contes de Beedle le Barde. Ce livre, dont on apprenait l'existance dans l'ultime tome où il a joué un rôle crucial, est disponible en français ainsi que dans d'autres langues sur la boutique du site.

    40% du prix de vente du livre seront reversés à l'association Lumos, créée par J.K. Rowling. A cette occasion, l'auteure a réalisé une vidéo visible ici, où elle présente son association.

    Par Kokoru.

    Poudlard.org


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique