• Les éditions Scolastic ont aujourd'hui révélé la nouvelle couverture de Harry Potter et les Reliques de la Mort, complétant ainsi la collection. Les sept nouvelles couvertures sont toutes de l'artiste Kazu Kibuishi, et sont à voir dans nos galeries. Que pensez-vous de cette nouvelle vision de l'oeuvre, assez différente des précédentes?

    En outre, lorsque les sept opus seront mis côte à côte, une image de Poudlard apparaîtra, elle aussi réalisée par l'artiste. A voir ci-dessous.

    Mugglenet

    Nimbus

    [MàJ]

    Depuis quelques jours nous pouvons également découvrir, au fur et  à mesure, les 4e de couverture. 

    Comme vous le remarquerez en allant visiter notre galerie, les illustrations présentent toutes un point commun : elles représentent Harry/ les personnages de dos. Quoi de plus normal pour l'illustration du dos des livres ! ;-)

    Vous pourrez également voir à quoi ressemble le nouveau coffret.

    Billi the Kid

    Source : La Gazette du Sorcier


    votre commentaire
  • Déjà, quand on arrive sur Pottermore, le changement est flagrant. Notre home-page a totalement été revisitée, ce qui comme première approche, peut déstabiliser, surtout quand on ne s'y attend pas. Néanmoins, on s'y habitue très vite, et le design s'en retrouve vraiment amélioré.


    Voir taille réelle

    Dans les Chapitres là encore, les améliorations du jeu prennent le dessus. En effet, on notera que la nouvelle présentation du jeu permet de voir les related moments, sur la gauche, c'est-à-dire tous les autres Moments déjà débloqués, que vous les ayez visité ou non, qui vont se rapprocher du près ou de loin à celui auquel vous vous trouvez (par exemple, un lieu déjà visité, comme le lac à la fin du tôme 3, où Harry et Hermione se retrouvent entourés de Détraqueurs, et où Harry retrounera pour lancer le Patronus qui les sauvera après avoir remonté le temps).

    Toujours à cet emplacement, on peut lire les commentaires que chaque joueur a posté sur un Moment bien précis. D'ailleurs lorsqu'on débute un Chapitre, on retrouvera les commentaires de chaque Chapitres à ce même endroit !

    Une autre belle nouveauté pour moi, serait que sous chaque vignette des Moments, on peut maintenant voir si on l'a totalement complété. Vous ne vous êtes jamais demandé si vous aviez bien récolté tous les objets disponibles ? Et bien maintenant, vous le savez ! La barre augmente à mesure que vous débloquez des interactions, ramassez les objets, ouvrez une porte, etc.

    Deuxième nouveauté à propos de ces vignettes, les symboles nous indiquent si le Moment contient un extrait audio, un texte inédit de JK. Rowling, si l'on va devoir jeter un sort. Tout pour que les joueurs s'y retrouvent facilement !

    2
    Et d'ailleurs en parlant objets, le niveau-là aussi a bien changé ! Certes, certains sont toujours assez simples à repérer, une carte, des Gallions, des bonbons ; d'autres par contre, se retrouvent de la même couleur qu'une cape ou qu'un sol, et vous risquez de passer à côté si vous ne faites pas bien attention..

    Et si on parlait de ce qu'on découvre dans ces Chapitres, maintenant qu'on a fait le tour des nouveau    tés ? Et bien, on termine ici le Tome III. Les Chapitres restent quant à eux relativement courts : entre un seul et trois Moments en moyenne. Plusieurs textes sont mis à notre disposition (entre autres, l'effet du chocolat sur les Détraqueurs, les Gardiens du Secret, les loups-garous et Remus Lupin, le Retourneur de Temps, le sortilège du Patronus) ainsi que quelques extraits audios. Les objets qu'on retrouvent sont relativement variés, les graphiques toujours aussi bons et le bruitage excellent.

    Alors? A votre tour d'aller explorer !

    Source : Pottermore.

    May_ThisBe.


    votre commentaire
  • Lionsgate et A24 Films ont annoncé la sortie de The Bling Ring en DVD et Blue-Ray à partir du 17 Septembre.

    Outre le film réalisé par Sofia Coppola, son casting impressionnant (on rappelle qu'aux côtés d'Emma Watson jouent Taissa Farmiga de American Horror Story, Israel Broussard de Flipped, Leslie Mann de 40 ans : mode d'emploi, Paris Hilton, ainsi que Katie Chang et Claire Julien) et sa bande-son magistrale, ce sont ici les bonus qui vont retenir l'attention.

    En effet, ceux-ci incluent un Behind The Bling (Making-Of), un Scene of the Crime où Paris Hilton elle-même nous offre une petite visite de sa villa, le Tabloid Culture : A Master Class (avec Nancy Jo Sales, auteure de l'article du Vanity Fair sur lequel est basé le film, qui nous permet d'apprendre l'histoire du vrai Bling Ring) et le Theatrical Trailer.

    Le prix serait de 19€ (24.99$) pour le DVD et 15€ (19.98$) pour le Blue-Ray.

      

    Donc, à quand une sortie Française ?

    Source : SnitchSeeker.

    May_ThisBe.


    votre commentaire
  • La couverture du roman Une Place A Prendre

    Si vous n’aviez qu’une question pour J.K. Rowling, quelle serait-elle ? C’est ce qu’a demandé le site Goodreads à ses utilisateurs, en leur demandant de soumettre leurs interrogations à propos de son livre, Une Place A Prendre. Au final, 1500 questions ont été posées et une seule retenue, proposée par Anne Gunden :

    L’idée qui m’a le plus hantée après la lecture de votre livre provient de votre présentation réaliste de la laideur et de la faiblesse de la nature humaine (car il serait trop facile, après tout, d’écrire sur le potentiel et la beauté de notre nature). A quel point est-ce important pour vous que ce réalisme transparaisse dans vos personnages ? Et si votre espoir était de mettre cela en valeur, avez-vous un objectif précis à l’esprit, concernant la manière dont nous pourrions nous élever ou grandir au-delà de cet aspect sombre de l’humain ?

    JK. Rowling s’exclame qu’elle est très contente que cette question ait été choisie, et commence par répondre à la première partie :

    Oui, il était très important pour moi que les personnages apparaissent comme des personnes réelles, avec leurs motivations confuses et leurs vies compliquées.

    Elle estime aussi que la majorité des personnages du roman sont piégés par les circonstances et leurs choix de vie :

    Une des choses à laquelle j’ai beaucoup pensé pendant l’écriture du livre était à quel point il est difficile de changer notre vie même en étant adulte, bien que certaines personnes doivent faire face à de plus grands obstacles que d’autres.

    Elle décrit alors plusieurs de ses personnages, qui ont alors fait de mauvais choix de vie ou ont été victimes de mauvaises circonstances : Gavin Hughes et sa timidité, Kay qui a choisi de se rapprocher d'un petit ami qui n’avait pas d’intérêt en elle, Samantha et sa grossesse involontaire, et enfin Terri Weedon, qui englobe tous les malheurs.

    Les deux thèmes principaux du roman sont l’hypocrisie et la prise de responsabilité. Je voulais montrer la façon dont les humains pouvaient avoir des sentiments négatifs qu’ils préféraient ignorer ; la façon dont nous sommes rattrapés par nos propres problèmes et limités par notre expérience de la vie. Juger quelqu’un, le déclarer inférieur à soi, conclure que sa malchance est liée à ses défauts inhérents, peut être un moyen de booster sa confiance en soi.

    Mais l’auteure insiste aussi sur les aspects de l’être humain qui peuvent s’avérer positifs, les changements qui s’opèrent dans les personnages tout au long de l’intrigue :

    Vous m’interrogez sur la question de la croissance au-delà de notre nature première, afin effectuer des changements réels dans le monde, et j’ai le sentiment que c’est ce que font beaucoup de mes personnages à la fin du livre.

    Elle estime que pour s’en sortir, les personnages se sont impliqués dans un projet qui dépassait leur propre intérêt.

     Je suppose que c’est la vraie réponse à la deuxième partie de votre question : nous avons besoin d’être emporté dans quelque chose de plus grand et important que nous. […] Si nous prenons des décisions concernant les petites choses de la vie en ayant conscience de l’impact que nos actions peuvent avoir sur les autres, nous commencerons à faire une différence. Cela peut vous sembler insignifiant, mais les effets pourraient changer le monde, et beaucoup de personnes ne seraient pas prêtes à en faire autant.

    Elle ajoute que c’est la raison pour laquelle, dans le roman, quand trois personnages passent à côté d’un petit garçon solitaire qui marche entre une dangereuse rivière et une route, aucun d’eux ne cherchent à entrer en contact avec l’enfant. Ces trois personnages reflètent chacun une caractéristique de l’être humain : l’apathie qui est à l’origine du mal, c'est-à-dire que le personnage n’a même plus le souvenir d’avoir croisé le garçon ; la précipitation de la vie quotidienne, qui empêche même les personnes bien intentionnées de prêter attention à ce qui se passe autour d’eux ; et enfin la méchanceté pure due à un passé parfois douloureux.

    J.K. Rowling termine sa réponse en se demandant si Howard, le personnage autour duquel se déroule l’intrigue, se serait arrêté pour aider ce garçon :

    Je suis sûre qu’il l’aurait fait. Howard est un homme heureux, ce qui fait une différence : les gens heureux sont souvent plus gentils que les malheureux. De plus, Howard peut percevoir les difficultés et la souffrance de son entourage. […] Confronté à un petit garçon poussiéreux et solitaire, je peux très bien imaginer Howard le prendre par la main fermement et l’emmener au poste de police.

    Par ScarfyMay_ThisBe.

    Source : www.snitchseeker.com


    votre commentaire
  • C'est confirmé ! Rupert va bientôt faire ses débuts à West End, où il aura un petit rôle dans la pièce Mojo. Il jouera Sweets, un petit escroc amateur d'amphétamines des bas-fonds du Soho de 1958 ; il sera aux côtés de Brendon Coyle (M. Bates de Downton Abbey) et Ben Whishaw (Q, du dernier James Bond). La première représentation aura lieu au Harold Pinter Theater.

    Ian Rickson, le metteur en scène, a d'ailleurs expliqué comment son choix avait été porté sur Rupert :

    J'ai vu les films Harry Potter avec ma fille et j'ai toujours pensé que Rupert faisait un très bon Ron Weasley. Il y a quelque chose d'assez commun et centré en lui, et dans l'univers de Mojo, on a besoin de ces aspects.

    Il a précisé avoir également parlé à David Yates, le réalisateur des quatre derniers films de la saga Harry Potter, qui lui aurait dit que Rupert avait des "talents cachés" en tant que comédien.

    Sources : The-Leaky-Cauldron et TheDailyMail.

    May_ThisBe.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique